Mike Bourscheid, prochain résident au Künstlerhaus Bethanien à Berlin

Mike Bourscheid, prochain résident au Künstlerhaus Bethanien à Berlin

17 juin. 2021
Auteur: FOCUNA

Afin d’encourager les artistes plasticiens à consacrer leur temps à la recherche et à avancer dans leur création personnelle, le Fonds culturel national en collaboration avec le ministère de la Culture propose une résidence d’une durée de six mois au Künstlerhaus Bethanien, du 1er juillet au 31 décembre 2021.

Le comité de sélection, composé de Claudine Hemmer (Ministère de la Culture), Clément Minighetti (Mudam Luxembourg) et Eric Schumacher (artiste, résident en 2020) ainsi que la direction artistique du Künstlerhaus Bethanien ont été convaincus par la candidature de Mike Bourscheid, candidature qui expose une vision très concrète de son projet :

« L’artisanat et les compétences sont souvent liés à des stéréotypes sexistes. J’ai constaté cela très tôt dans la séparation des compétences de mes parents, ma mère étant couturière et mon père soudeur. Dans ma pratique, je m’intéresse particulièrement à la façon dont les règles et les conventions sont reléguées par les conceptions traditionnelles du genre et à la façon dont nous, artistes, pouvons travailler à la défaire. Le processus d’acquisition de l’ensemble des compétences nécessaires à la production de mon travail est un élément fondamental de ma pratique dans la mesure où il constitue pour moi un moyen important de remettre en question les stéréotypes liés au travail masculin et féminin. Je suis très fier d’avoir appris un large éventail de compétences, de la couture au travail du bois en passant par la fabrication de moules, qui m’ont aidé à créer des costumes et des accessoires pour des spectacles afin d’interroger ces systèmes. »

Cette résidence au Künstlerhaus Bethanien permettra à Mike Bourscheid de cultiver les suites de ses recherches actuelles ; de mieux comprendre les éléments et les matériels spécifiques de son travail en visitant le Pergamon Museum, le Bode Museum, l’Abgasssammlung Antiker Plastiken ou la Gemäldegalerie. Ses recherches porteront sur « une nouvelle œuvre qui explore l’intersection du vêtement et de la sculpture à travers la technique des reliefs en silicone. « (Mike Bourscheid)