Guy Arendt a remis le Lëtzebuerger Danzpräis à Simone Mousset

04/10/2017

Guy Arendt a remis le Lëtzebuerger Danzpräis à Simone Mousset

Dans le cadre de la soirée «3 du TROIS», organisée chaque mois par le Centre de création chorégraphique luxembourgeois TROIS C-L, le secrétaire d’État à la Culture, Guy Arendt, a remis le 3 octobre 2017 le Lëtzebuerger Danzpräis à la danseuse et chorégraphe Simone Mousset.

Dans son discours, Guy Arendt a soulevé l’importance du Lëtzebuerger Danzpräis en tant que témoin de l’énergie créatrice au Luxembourg: «La création luxembourgeoise n’a pas à craindre la comparaison avec d’autres pays. Même si le prix est décerné à une seule personne, il aide à valoriser et mettre en évidence tout le secteur de la danse».

Le choix du jury, présidé par Marie-Laure Neiseler, a porté sur Simone Mousset à cause du «mérite d’une jeune chorégraphe courageuse, dont la démarche artistique singulière développe un message sincère et original».
Guy Arendt a félicité Simone Mousset pour le prix et son travail, en soulignant sa démarche qui est marquée par une réflexion approfondie: «Simone Mousset nous propose le fruit d’un travail de recherche et ne fait pas de l’art pour l’art. Elle traite des thèmes et des problèmes qui sont à la fois pertinents et actuels.»

Le Lëtzebuerger Danzpräis est décerné à rythme bisannuel à un(e) jeune danseur(euse) ou un(e) chorégraphe, s’étant distingué(e) dans son domaine et pouvant déjà se prévaloir d’une attention internationale pour une prestation au moins. Le prix est doté de 5.000 euros et vise à encourager la création chorégraphique contemporaine ou le mérite artistique d’un jeune danseur au Grand-Duché de Luxembourg.

 

<  Retour Top