Orfeo Je suis mort en Arcadie

22/10/17

JE SUIS MORT EN ARCADIE
D'APRÈS L'ORFEO DE CLAUDIO MONTEVERDI &
ALESSANDRO STRIGGIO, ET D'AUTRES MATÉRIAUX
Théâtre musical en français


 On n'aura pas oublié Le Crocodile trompeur - Didon et Enée de Samuel Achache et Jeanne Candel. L' Orfeo de Monteverdi est aujourd'hui l'objet de leurs sollicitudes particulières. Cette Å“uvre est devenue la matière brute de leur «artisanat furieux».

Dans le processus de réécriture et de réinterprétation du premier opéra de l'histoire, les musiciens et les acteurs-chanteurs sont tous considérés comme des co-auteurs aussi bien au niveau de l'histoire racontée que dans l'écriture de la musique. Pour cela, ils continuent à tirer les fils tissés entre la musique ancienne et le jazz, entre des parties très écrites et des parties musicales improvisées.

Ce va-et-vient par rapport à l'œuvre d'origine leur permet de couper, de «grossir» certains passages, d'ouvrir des digressions, ou alors de réaliser la partition simplement, avec leurs propres outils (violon et violoncelle certes, mais aussi trompette, saxophone ou piano bidouille).

Les rapports entre les chanteurs et l'orchestre disséminé et mobile sur scène sont aussi l'objet de leurs recherches, tant sur le plan acoustique que théâtral.

On ajoutera le plaisir potache des ruptures de niveau de langue, le «déclassement» de figures divines, l'inattendu des situations ou des anachronismes bienvenus.

Mais tout cela est infiniment respectueux de ce qui a fait la pérennité d'une œuvre chef-d'œuvre.

» Au-delà de l'opéra et de ce qu'il représente, la réussite de cet Orfeo tient dans la solidité de la fratrie, dans la cohérence du patchwork mythologique dont toutes les pièces sont incarnées, jouées et chantées par une troupe d'une connivence inouïe, qui peaufine son intimité a force de spectacles, et dont la force est peut-être d'être aussi tissée de fibres musicales. Libération, Guillaume Tion

» Les intermèdes théâtraux, à la fois burlesques, absurdes et philosophiques, sont souvent irrésistibles. Les gags délirants, très physiques, inventés sur le plateau par le collectif, font mouche. Achache et Candel savent aussi produire de belles images fortes: l'Arcadie symbolisée par des ruches et des apiculteurs; la serre, en fond de scène, bariolée puis nettoyée pour abriter les Enfers; Eurydice suspendue aux bras d'Orphée, perché sur le toit, sa robe de mariée touchant terre; l'entrée des musiciens telle la fanfare de Kusturica... Le rire tutoie la poésie et la mélancolie, rendant plus que jamais intemporels le combat d'Orfeo pour arracher l'être aimé a la mort et les notes célestes de Monteverdi. Les Échos, Philippe Chevilley




Mise en scène Samuel Achache & Jeanne Candel
Arrangements musicaux collectifs sous la direction de Florent Hubert
Scénographie Lisa Navarro
Accessoires François Gauthier-Lafaye
Lumières Jérémie Papin
Costumes Pauline Kieffer assistée de Camille Pénager
Masque Loïc Nébréda
Chef de chant Nicolas Chesneau Une composition théâtrale et musicale écrite et arrangée par La vie brève, avec Matthieu Bloch, Anne-Emmanuelle Davy, Vladislav Galard, Anne-Lise Heimburger, Florent Hubert, Clément Janinet, Olivier Laisney, Léo-Antonin Lutinier, Thibault Perriard, Jan Peters, Marion Sicre, Marie-Bénédicte Souquet & Lawrence Williams Remerciements à Geoffroy Jourdain, Alain Perroux, Gilles Achache & Odile Trimolin Création le 4 janvier 2017 à la Comédie de Valence Production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord, la vie brève
Coproducteurs associés La Comédie de Valence - CDN Drôme Ardèche, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Théâtre de Lorient - Centre dramatique national
Coproduction Espace Jean Legendre, Théâtre de Compiègne - Scène nationale de l'Oise en préfiguration, Théâtre de Caen, Les Subsistances / Lyon, Théâtre Garonne - scène européenne, Le Quai - CDN Angers Pays de la Loire, Le Grand T - Théâtre de Loire-Atlantique, Théâtre de la Cité Internationale, Cercle des partenaires des Bouffes du Nord, Les Productrices Associées
Avec le soutien du Pôle-Culturel d'Alfortville
Avec l'aide d 'Arcadi ÃŽle-de-France, de l'ADAMI, de la SPEDIDAM
Action financée par la Région Île-de-France
Construction des décors Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg la vie brève est conventionnée par la DRAC Île-de-France et bénéficie du soutien de la DGCA.
Samuel Achache et Jeanne Candel sont membres du Collectif artistique de La Comédie de Valence - CDN Drôme-Ardèche. Jeanne Candel est artiste associée au Théâtre de la Cité Internationale et au Théâtre de Lorient - Centre dramatique national. la vie brève est une compagnie associée au Théâtre Garonne.Samedi 21  OCTOBRE 2017  Ã  20h00 (tickets)
Dimanche 22  OCTOBRE 2017  Ã   17h00 (tickets)
DURÉE environ 2h00 (pas d'entracte)
Introduction à la pièce par Madame Betty Belais une demi-heure avant chaque représentation (en français)
Adultes 20 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu
Lieu: Grand Théâtre / Studio