Anne Teresa De Keersmaeker

15/04/18


  Après le MoMA, la Tate Modern, le Centre Pompidou et le WIELS, c'est au tour du red bridge project de prĂ©senter au Mudam durant deux jours le travail historique de De Keersmaeker.

Le point de départ du projet Work/Travail/Arbeid tient dans une simple question: est-ce qu'une chorégraphie peut être exécutée sous forme d'exposition? Après tout, les appareils théâtraux et muséaux demeurent très distincts l'un de l'autre - de leurs dispositions architecturales et de leurs significations institutionnelles à leurs perspectives et à leur protocole. Contrairement à la danse contemporaine qui est traditionnellement exécutée pour une durée déterminée, avec la dramaturgie d'un événement ponctuel sur scène et face à un public assis, l'exposition présente les œuvres d'art dans un espace cadré par les heures d'ouverture, sur une durée de plusieurs jours, plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pendant laquelle les visiteurs entrent et sortent à leur gré. La réinterprétation conceptuelle de ce à quoi une pièce chorégraphique en temps réel pourrait ressembler si elle était entièrement soumise à la durée, à l'espace et aux conditions d'une exposition est au fondement du développement de Work/Travail/Arbeid par Anne Teresa De Keersmaeker.

Une représentation de danse traîte du temps (celui du spectateur, celui de l'interprète) en tant qu'expérience d'un début et d'une fin donnés. L'exposition, quant à elle - traditionnellement immobile et immuable une fois inaugurée - peut ne jamais être (et ne jamais avoir à être) vécue dans l'intégralité de sa durée. Cette différence fondamentale entre les manières d'appréhender le temps a conduit à la décision de faire de la chorégraphie Vortex Temporum - une œuvre, comme son nom le laisse entendre, particulièrement concernée par le temps - la base de Work/Travail/ Arbeid . Le Vortex Temporum de De Keersmaeker, chorégraphie à partir de l'œuvre musicale éponyme du compositeur contemporain français Gérard Grisey (1996), a été créé en octobre 2013 et montrée au Grand Théâtre en novembre 2014. Impliquant sept danseurs et six musiciens (au piano, à la flute, à la clarinette, au violon, à l'alto et au violoncelle), ainsi qu'un chef pour la direction de l'ensemble Ictus, l'œuvre souligne la place centrale accordée à la musique dans les chorégraphies d'Anne Teresa De Keersmaeker. Non moins rigoureusement que la musique minimaliste de Steve Reich avait porte l'écriture de Fase , la première œuvre chorégraphique de De Keersmaeker en 1982, le «vertige de la durée» de la composition de Grisey aura ouvert la voie dans Vortex Temporum , et finalement aussi dans Work/Travail/Arbeid, à la propre exploration temporelle de la chorégraphe.




Concept & Choreography Anne Teresa De Keersmaeker
Originally curated by Elena Filipovic
Artistic Consultant Ann Veronica Janssens
Dramaturgy Bojana Cvejic´
Artistic assistant Femke Gyselinck Danced by Rosas
Musicians Ictus
Music director Georges-Elie Octors
Music Vortex Temporum, GĂ©rard Grisey (1996)
Costumes Anne-Catherine KunzWork/Travail/Arbeid was initiated by WIELS Contemporary Art Centre and Rosas and has been made possible with the support of De Munt/La Monnaie, Bozar Centre For Fine Arts, Kaaitheater, Kunstenfestivaldesarts, Ictus, BNP Paribas Fortis, Fondation BNP Paribas, WIELS Patrons, and Rolex Institute.Samedi 14  AVRIL 2018 Ă  20h00 (tickets)
Dimanche 15  AVRIL 2018 Ă  20h00 (tickets)
DURÉE de 14h00 à 19h00Tarif unique 15 € / Kulturpass bienvenu Lieu: MUDAM

Dans le cadre de :
[ src="index.php?id=10856&width=200&height=89&nonactive=1&lang=fr&site=theater_multimedia" alt="redbridgeproject_logo" width="200" height="89" align="right" ]