Face au temps

Face au temps

23/09/17 - 27/10/17
Exposition
Résumé

Mon travail de peintre est une recherche continuelle de stabilitĂ© sur un tas de ruines. La « fouille » de sources et de documents (photographiques ou Ă©crits) est une condition sine qua non pour la rĂ©alisation d'oeuvres. Peintre et chercheuse «non-orthodoxe», le dĂ©tournement d'archives constitue mon mĂ©tabolisme pictural. Cette dĂ©marche vise Ă  la fabrication d'un univers complexe, Ă  opĂ©rer une confusion contemporaine. Les tĂ©moignages se mĂȘlent : fiction et rĂ©alitĂ©, actualitĂ© et passĂ©, petites histoires et Grande Histoire. Ainsi le 40e anniversaire de la RĂ©publique DĂ©mocratique Allemande devient une histoire d'amour qui finit mal sur les notes d'une chanson pop des annĂ©es 80, des infirmiĂšres de la croix rouge s'activent pour sauver le capitalisme, des pin-up multinationales et mutilĂ©es poursuivent leur marche triomphale vers le pouvoir. Dans cette exhumation d'images, le pouvoir est reprĂ©sentĂ© dans ses manifestations les plus narcissiques et grotesques, dans des images suspendues entre ironie et cynisme. Les traits propres Ă  la rĂ©alitĂ© ou Ă  la reprĂ©sentation s'effacent. La citation me permet de tisser des allĂ©gories du prĂ©sent, crĂ©Ă©es Ă  partir des dĂ©bris culturels de l'Europe. Les visages de l'Histoire dĂ©filent tels des masques dans le grand carnaval de l'humanitĂ©. La peinture est lĂ  pour dire l'indicible, montrer l'invisible, perturber les certitudes et avoir le dernier mot. Giulia Andreani - Note d'intention