index

index (© No Lighter (c) Frieke Janssens)

La bonne éducation

Mehr Information

(Leider existiert dieser Text nicht in deutsch.)

DEUX PIÈCES EN UN ACTE D'EUGÈNE LABICHE:
«LA FILLE BIEN GARDÉE» & «MAMAN SABOULEUX»
En français


Il y a deux saisons, Jean Boillot réjouissait son public avec Animal(s), réunissant deux pièces courtes d'Eugène Labiche. Le revoilà avec deux autres petites pièces du même auteur: La Fille bien gardée et Maman Sabouleux.

Toutes deux explorent un même thème singulier chez Labiche: l'enfance, et posent une question plus politique: «Comment les adultes prennent-ils soin de leurs enfants?» La réponse est percutante: ils ne s'occupent pas d'eux sinon pour les soumettre à leurs désirs.

Mais si ce tableau de l'enfance est bien sombre, il ne faut pas oublier que Labiche est maître de la satire: son rire cruel s'abat sur une humanité guidée et dépassée par des pulsions animales. Il est maître aussi de la narration: dans les deux pièces, un personnage que l'on n'attendait pas arrive, il faut lui cacher une situation gênante ou coupable, ce qui engendre mensonges et catastrophes en série.

Témoignage historique sur la condition de l'enfant au XIXe siècle, ces deux pièces interpellent aujourd'hui dans notre société libérale où l'on parle, dans les pays riches, d'enfants-rois, alors que, dans les pays pauvres, tant d'enfants sont mis au travail.

» Jean Boillot continue à explorer l'oeuvre de Labiche. Il réunit une troupe d'artistes de grand talent, pour un second diptyque encore plus déjanté que le premier, et infiniment plus grinçant... Les six comédiens, que l'on retrouve dans les deux pièces, interprètent leurs personnages avec un entrain, un talent et un rythme éblouissants. Ils sautent, roulent, grimpent aux rideaux, glissent et cavalcadent avec une fougue sidérante et hilarante. L'interprétation, guidée avec une ferme intelligence des enjeux théâtraux par Jean Boillot. La Terrasse, Catherine Robert

» Il est vrai que Labiche nous amuse à sa manière; il nous tient à l'écart des rouages de l'indignation et nous offre ainsi l'opportunité d'un regard plus pénétrant sur les faiblesses de la nature humaine. Ponctué d'intermèdes musicaux remarquables,  ce spectacle est mis en scène par Jean Boillot. Au cours d'une tournée qui continuera jusqu'en mai 2017, c'est une troupe de comédiens hors-pair qui présentera et partagera avec vous ce grand moment de théâtre. Le monde.fr , Michel Tourte

» La bonne éducation se veut originale et ça marche. (...)Les femmes sont jouées par des hommes, les enfants sont incarnées par une adulte, le langage se perd et les code explosent au fur et à mesure comme si c'était toute l'humanité qui s'effondrait. Une création déstabilisante mais puissante, pleine d'humour, jouée par des comédiens bourrés de talent. Le Républicain Lorrain, Sabrina Frohnhofer

» Et c'est bien cette danse des corps qui captive le spectateur entre deux éclats de rire. Une danse qui s'appuie sur la musicalité des textes, une mécanique verbale parfaitement huilée entre rire nerveux, répétitions de mots, apartés, duels verbaux au rythme aussi effréné que la mise en scène. Le Jeudi à propos de Animal(s), Christophe Trevost

» Avec une précision d'horloger, Jean Boillot officie sa mise en scène; tout jubile dans ses tableaux [...] Nous ne pouvons que saluer cette création [...] et applaudir toute l'équipe artistique. Ce spectacle agit en véritable purge, une véritable saignée de la grisaille quotidienne. Nous rions, nous gloussons comme des poules ou des coqs en bénissant Labiche. Le Monde.fr à propos de Animal(s), Évelyne Trâne

» Jean Boillot, dans une scénographie transformiste originale (Laurence Villerot), organise magistralement ces deux satires scéniques endiablées, jusqu'à la verticale. Vrai ! On y grimpe au mur [...] Ils sont cinq et l'on dirait qu'ils sont dix, démultipliés qu'ils semblent dans la violente métamorphose d'eux-mêmes en marionnette(s) aux ficelles tirées par un clandestin génie de l'absurde. L'Humanité à propos de Animal(s), Jean-Pierre Léonardini  




Avec
LA FILLE BIEN GARDÉE
Rocambole, carabinier Guillaume Fafiotte
Saint-Germain, chasseur de la baronne David Maisse
La Baronne de Flasquemont Philippe Lardaud
Berthe, sa fille (sept ans) Isabelle Ronayette
Marie, femme de chambre Nathalie Lacroix MAMAN SABOULEUX
Sabouleux, père nourricier Philippe Lardaud
Pépinois, son voisin Guillaume Fafiotte
M. de Claquepont Régis Laroche
Goberval David Maisse
Madame de Claquepont Nathalie Lacroix
Suzanne, fille de Claquepont Isabelle Ronayette Mise en scène Jean Boillot
Assistant à la mise en scène Régis Laroche
Musique Jonathan Pontier
Dramaturgie Olivier Chapuis
Scénographie Laurence Villerot
Création lumières Ivan Mathis
Costumes Pauline Pô
Collaboration chorégraphique Karine Ponties
Collaboration vocale Géraldine Keller
Construction décors Ateliers du NEST Production NEST - CDN de Thionville-Lorraine
Coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg Création au NEST - CDN de Thionville-Lorraine du 12 au 19 octobre 2016Vendredi 5  MAI 2017 à 20h00 (tickets)
Samedi 6 MAI 2017 à 20h00 (tickets)
DURÉE inconnue, spectacle en création Introduction à la pièce par Madame Betty Belais une demi-heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 20 €  / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu
Lieu: Grand Théâtre / Studio


Kontakte zu dieser Veranstaltung

Internet: http://www.theatres.lu/-p-20002082.html


Verbundene Organisationen

- Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, LUXEMBOURG - Luxembourg


Diese Information teilen

 
Adresse und Karte

1 Rond-point Schuman
L-2525 LUXEMBOURG
Luxembourg


Auf der Karte anzeigen
Wann
Termin(e) und Uhrzeit(en)

05.05.2017

20:00 (Horaire)
Freitag, 05.05.2017


Zu Kalender hinzufügen
Tickets

05.05.2017 20:00

Zur Suche wählen Sie zwischen:

Events oder Adressen

connect with culture